Le Valenciennois au zoom

-2-Saint Amand les Eaux

Mise à jour du 06/01/2016: Ajout d’une enluminure  extraite de  « la première vie de Saint Amand » (Bibliothèque de Valenciennes). Mise à jour du 12/10/2014: ajout de la photo de St Amand chassant le serpent dragon / Tableau de l’église St Martin à St Amand les eaux.

Saint Amand les Eaux

Présentation : Saint Amand les Eaux, ville thermale depuis l’époque Romaine est connue également pour son ancienne abbaye dont il ne subsiste que la tour abbatiale. Un vaste programme de ravalement et de rénovation qui a duré plusieurs années pendant lesquelles la tour était emmaillotée de bâches de protection vient de se terminer.

Saint Amand les Eaux se trouve à une quinzaine de km de Valenciennes à proximité de l’autoroute Valenciennes-Lille.

1°) La tour abbatiale

Ci dessous la vue que les badauds mémorisent :

-2-Saint Amand les Eaux  dans architecture st-amand-la-tour-abbatiale1Levez le nez et vous ferez des découvertes

1°) regardez au dessus du portail d’entrée, (porte gris-bleu de la photo ci-dessus) vous trouverez une décoration en trompe-l’œil, plusieurs plans de constructions concourent à un effet de perspective cavalière. Le sol est même incliné pour amplifier cet effet. La taille des colonnes et des arcades va en s’amenuisant de l’avant vers l’arrière-plan.(le tout ne fait pas plus de deux mètres de profondeur)

Voir gros plan ci dessous

tour-abbatiale-st-amand-les-eaux1 abbaye dans art

Regardez maintenant (il faut des jumelles) le haut du décor et vous aurez une impression de déjà vu.

Un gros plan va vous aider :Il s’agit de la représentation de la cène. L’ensemble ressemble beaucoup à l’œuvre de Léonard de Vinci.

 Les effets de perspective sont à l’image du Maître en la matière.

A noter que les apôtres, bien que fortement dégradés portent encore des traces de peinture. Un filet de protection interdit désormais la nidification des pigeons.

tour-abbatiale-st-amand_la-cene dans Histoire

2° faites le tour par la droite , attention un personnage semble plongé dans la lecture mais il vous observe par-dessus son livre.(à moins qu’il ne soit endormi).

p8181237 dans Légende

3° continuons le jeu de piste, rendez vous à l’arrière de la tour (ancienne cour de l’abbaye), levez les yeux à mi hauteur, un peu en dessous de l’horloge, le décor montre des serpents bien belliqueux dans les contreforts de la tour.

Que viennent faire des serpents dans les superstructures d’une abbaye ?.

serpent_dragon_-st-amand-les-eaux dans Saint Amand les Eaux

Amand dit « Amand de Maastricht » pour y avoir été évêque est né en Aquitaine en 584, simple moine il combat en l’Ile d’Yeu un  monstre mi dragon-mi serpent en le forçant à rentrer sous terre à force de prières et de bénédictions.

Ci-dessous

Enluminure datant de 1160-1170 : Saint Amand mettant en fuite  un serpent de l’Île d’ Yeu.

 Source Bibliothèque de Valenciennes: Patrimoine numérique: http://patrimoine-numerique.ville-valenciennes.fr/ark:/29755/B_596066101_MS_0500/F_054_V_VUE_SUP/v0001.simple.highlight=ile%20d’%20yeu.selectedTab=thumbnail.hidesidebar

:-) Vous pouvez zoomer cette enluminure avec la molette de votre souris. Puis en maintenant le clic gauche vous pouvez vous « déplacer » dans l’image.

Ce qui expliquerait la présence des serpents sur les contreforts de la tour lors de sa reconstruction en 1633 par l’abbé Dubois.

Ci dessous une fresque murale  photographiée dans le cœur de l’église St Martin de la ville de St Amand.(mise à jour du 12/10/2014)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ci dessous St Amand mettant en fuite un serpent sur l’ ile d’ Yeu. Fait partie de: Vie de Saint-Amand , scriptorium de l’ abbaye de Saint-Amand. Vers 1075.

Source: Bibliothèque de Valenciennes: Patrimoine Numérique  Lien cliquez ici

:-) Vous pouvez zoomer cette enluminure avec la molette de votre souris. Puis en maintenant le clic gauche vous pouvez vous « déplacer » dans l’image.

-§-

L’ office du tourisme de Saint-Amand-les-Eaux contribue à la survivance de cette légende en apposant la plaque ci dessous, décorée d’un serpent-dragon, au dessus de son entrée de la rue des anges.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Revenons à Amand, envoyé par Saint Pierre en personne  évangéliser l’ancienne Gaule Belgique qui continuait à adorer les dieux païens de la conquête romaine.

Amand vers 633  installe une première abbaye à la confluence de deux rivières l’Elnon et la Scarpe  n’hésitant pas par ailleurs  à manier la hache et la cognée pour en défricher les environs.  Cette  première construction s’appelait monastère d’Elnon avant qu’on la dénomme plus tard Abbaye de Saint Amand. Le village puis la ville emprunteront ce nom.

Ci dessous une interprétation  sur bois d’une gouache des albums de Croÿ  par M. Daniel Lefevere  peintre Roubaisien. Celui-ci expose du 13 Août au 20 octobre 2013 au musée de la tour abbatiale  80 de ses œuvres.

La gouache représente l’ancienne abbaye (vers 1602) On y distingue des tours bâties à différentes époques ou encore en ruine suite à de nombreux pillages, incendies et invasions Normandes.

Lien 

http://www.miniatures-de-croy.fr/

Image ci dessous : l’abbaye de St Amand  représentée  endommagée  (ce n’est pas une copie de l’album  de Croÿ mais bien une gouache acrylique de M Lefevere). Seuls les connaisseurs y verront de légères différences.

abbaye-de-st-amand-par-d.-lefevere dans sculpture

Rendez vous dans l’ancienne cour de l’abbaye, des panneaux muraux expliquent les travaux de restauration entrepris ainsi que  les détails de l’architecture présentés dans cet article.

4° Exégèses.

Mme Anne-Marie Dervaux dans son livre consacré à Saint Amand dans la collection « Mémoire en Images » fait la remarque que  la tour avec ses 5 étages aux ordres différents (Toscan, Dorique, Ionique, Corinthien et composite) fait penser à une Stüpa  hindoue. Il vous suffit de rechercher sur internet des vues du temple d’Angkor-Vat au Cambodge pour vous en convaincre.

Le petit montage photographique ci après accentue un autre point de ressemblance.

serpent-dragon dans Tourisme

M.Bernard Coussée dans son livre « Légendes et croyances en Hainaut-Cambrésis » rappelle que dans les descriptions des romans de chevalerie  en Hainaut-Cambrésis :« le dragon est le plus grand de tous les serpents……Il habite en Inde ou en Ethiopie où il existe un été perpétuel… ».

M. Coussée y voit une correspondance avec le monde animal, ce sont les  crocodiles du Nil chassés par les croisés….Le dragon est le symbole du mal et des forces obscures de la nature pour le chrétien. Le dragon dans la civilisation indo-européenne ne peut être vaincu  qu’à l’issue d’un combat merveilleux d’un « seigneur » ou d’un Saint.

L’abbé Dubois, pour montrer la victoire d’un Saint (Amand) sur un être fantastique  a donc saisi l’opportunité d’inclure des serpents-dragons comme contreforts de la tour de St Amand lors de sa reconstruction.

De quoi en perdre la tête ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERASaint Denis:Cliquez ici

Vous êtes à St Amand les Eaux , continuez votre visite jusqu’à la frontière Belge qui se trouve à quelques km et n’hésitez pas à vous rendre à Tournai.  Empruntez les rues piétonnes près de la cathédrale , et levez le nez vers le point doré qui se trouve en haut du beffroi.

tournai-le-beffroiVous ne voyez rien sans jumelles alors le gros plan ci dessous va vous aider.

tournai-b-le-dragonEt oui, on retrouve là encore un dragon , est-il empalé pour montrer que la ville sait se défendre contre les forces du mal ?

En tout cas son rôle actuel de paratonnerre  doit lui attirer toutes les foudres célestes !

Vous avez oublié vos jumelles , ce n’est pas grave, une réplique du dragon se trouve à portée de main au pied du beffroi.

tournai-b-replique-du-dragon

Autre légende de Dragon: Le bouzouc de Berlaimont (Avesnois): Cliquez ici (site de Hainautpédia)

-§-

Fin de l’aparté sur les dragons, revenez rue d’ Orchies à St Amand les Eaux

 

2°) Curiosité dans la rue d’Orchies

Laissez votre véhicule sur la place et dirigez vous vers la rue d’Orchies, qui est en sens interdit, empruntez le trottoir de gauche pendant une trentaine de mètres arrêtez vous en face du N° 10, voir photo ci dessous.

10-rue-dorchies-st-amand-les-eaux

Photo sans doute banale mais levez les yeux et regardez la sculpture sous la fenêtre du haut.

Ci dessous un gros plan pour mieux en saisir les détails.

soyons-d-accord

Que représente cette sculpture assez dégradée ? : (1736)

il s’agit d’abord de deux singes en train de scier un porc en deux dans le sens de la longueur. Et que signifie la phrase « Soyons d’accord » ?

En temps que nordiste on lit la phrase de deux façons différentes.

-« Soyons » est conjugué à l’impératif présent du verbe être, et la phrase est un appel à la concorde en toute action

-« Soyons » est prononcé So-yons  comme on le dit en patois pour signifier le verbe scier. Cette deuxième explication est également un appel à la concorde.

Bernard Coussée dans son livre « Légendes et croyances en Hainaut-Cambrésis (Editions CEM) propose une troisième interprétation et suggère une explication aux sujet de la présence de singes sur le bas relief.

Le XVIII ° siècle est le siècle des lumières, la compréhension des phénomènes physiques et chimiques en est à ses débuts, l’alchimie et le «grand œuvre », pseudoscience, captive beaucoup d’intellectuels de cette époque.

A St Amand Le Dr Gosse , commanditaire de cette sculpture affichait t’il ainsi ses convictions jusque devant chez lui ?.

Mais alors pourquoi des singes qui coupent un cochon en deux ?

Ce serait une allégorie alchimique : Le cochon coupé en deux symboliserait le métal impur que l’on dissout. « Les singes seraient le symbole des alchimistes  qui réalisent avec leurs faibles moyens ce que Dieu a fait en grand » .Fin de citation.

LICENCE  CC-BY-NC-SA  Licence Creative Commons Les photos personnelles de ce blog sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International. Pour les autres photos et illustrations: les sources sont citées.

 

Fin de l’article :

 

Soyez curieux, continuez à avoir le nez en l’air mais regardez quand même où vous mettez les pieds.

16 septembre, 2013 à 22 h 11 min


7 Commentaires pour “-2-Saint Amand les Eaux”


  1. L. Jean René écrit:

    Dans le monde Celte, on vénérait les « forces de sous terre ». Les sources et rivières souterraines étaient de lieux de culte importants aux pouvoirs de guérison. On y vénérait tantôt « Notre Dame de sous Terre » (comme à Chartres), tantôt les forces telluriques et guérisseuses représentées par la vouivre, ou le dragon, ou encore signalés par la présence de sirènes sculptées.Ces temples ont été supplantés (et non détruits) par les temples romains, puis par les églises ou cathédrales chrétiennes. D’ailleurs, sous ces cathédrales, on retrouve communément la crypte ou le puits, si ce n’est le voisinage d’un dolmen!Les Saints attachés à ces églises ou autres lieux de culte chrétiens ne TUENT JAMAIS le dragon: ils lui font peur, le remettent en terre, le terrassent…Il représente les forces telluriques connues des anciens oubliées de nos jours),véhiculées par des sources ou cous d’eau souterrains (comme à Saint Amand)…Liés à des cultes « païens », ils sont un peu comme les ennemis de la religion nouvelle…

    Répondre

    • hanwide écrit:

      Très intéressant.
      Pouvez vous citer la source de ce paragraphe ?

      Dernière publication sur Les villages du Hainaut Français : -6- Estourmel

      Répondre

      • Lagache écrit:

        C’est de moi,après mes nombreuses lectures et visites sur ce sujet. Je vous conseille un très beau livre de Vincenot: les étoiles de Compostelle qui traite de ce sujet et qui se lit facilement.

        Répondre

        • hanwide écrit:

          Avec vos connaissances et votre intérêt pour le patrimoine vous devriez ouvrir un blog. Je serais un de vos premiers visiteurs.-
          Cordialement
          Georges

          Dernière publication sur Les villages du Hainaut Français : -6- Estourmel

          Répondre

          • Lagache écrit:

            Peut-être dans deux ans ? la retraite approche et j’aurai du temps (si Dieu me prête vie!)

  2. Watremez écrit:

    Ayant habité à St Saulve puis à Valenciennes, j’ai dans mes souvenir que l’on parlait de l’Octroi, il devait même y avoir un arrête de tram qui portait ce nom là ou se trouvait la maison espagnole avant son déménagement et qui semblerait donc vouloir dire qu’à cet endroit il y avait un octroi pour la route vers la Belgique cette ligne de tram desservant Blanc Misseron, à vérifier sans doute
    Salutations

    Répondre

    • hanwide écrit:

      Merci beaucoup d’avoir passé de votre temps à visionner mon blog.
      Votre témoignage au sujet de l’ Octroi qui se trouvait avenue de Liège à Valenciennes.(Article de ce blog intitulé « l ‘écho des taxes »). vient compléter le témoignage d’un autre visiteur. Je le recopie ci après:
      Sur la route principale venant de la Belgique, il y avait aussi un Octroi avenue de Liège , là où il y a le petit jardin prés de la piscine (au feux tricolore: intersection rue de Glacis, rue du Rôleur et l’av de Liège)
      Cet octroi était équipé d’une bascule pour peser les charrettes puis les camions, ce qui explique sans doute que ce bâtiment avait été réutilisé par le service des poids et mesures jusqu’en en 1970 environ. Ma mère qui était épicière devait y faire étalonner sa balance tout les deux ans.
      La bâtisse avait la même architecture que l’octroi de l’avenue de Verdun,elle à été démolie il y a environ 25 ans elle était pourtant encore en bon état.
      Juste en face il y avait le café de l’octroi qui était l’arrêt de tram et s’appelait « Arrêt Octroi » là où il y a aujourd’hui le restaurant « Cha cha cha »

      NB: ce restaurant à changé de nom il y a quelques mois. Mais c’est l’ ancien nom que l’on retrouve en explorant Google street.
      Encore merci pour votre témoignage.
      BG
      J’apporte une petite précision: La maison dite » Espagnole » se trouvait au carrefour de l’avenue Albert 1°, de la rue de Mons et de la rue des Capucins, à une dizaine mètres du square Jehan Froissart.

      Dernière publication sur Les villages du Hainaut Français : -6- Estourmel

      Répondre


Répondre à Watremez Annuler la réponse.