Le Valenciennois au zoom

-12-Valenciennes: Le Rieur est de retour

Valenciennes

 Le rieur est de retour

Mise à jour du 16 juillet 2016

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le rieur est une statue de Félix Desruelles  (1865-1943) sculpteur Valenciennois, second grand prix de Rome en 1891. Cette statue se trouvait jusqu’en Novembre 2013 sur une pelouse du square du Rieur.

Ce square attenant au square Plumecocq avait été aménagé après les deux derniers conflits sur la plaine de Mons.

D’où vient cette appellation « plaine de Mons » ?.

Entre 1890 et 1892, la ville de Valenciennes, à l’étroit dans les remparts de Vauban et de Charles Quint, entreprend le démantèlement de ceux-ci.

De la même façon la porte de Mons et ses remparts attenants ont été démantelés pour laisser la place à ce que l’on a dénommé par la suite  « plaine de Mons. »

Au siècle dernier se sont installés,  piscine,  patinoire,  écoles, salles et terrains de sport, …..mais aussi les deux squares.

Ci-dessous le rieur posé sur un coin de pelouse, sans sa fontaine  qui avait été supprimée en 1978.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le rieur dénommé « l’enfant à la fontaine » à l’entrée du parc des Floralies en 1962.

L'enfant à la fontaine

Le  square Plumecocq a été l’objet de nombreuses polémiques et de terribles grognes en 2013 lors du projet d’implantation d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Les espaces verts allaient être remplacés par du béton !.

Une partie du square Plumecocq avait déjà été dépossédée de la statue des « trois grâces et l’amour » de Gustave Crauk. Cette statue se trouvant désormais au centre ville.

Carte postale les 3 Graces et l'amour

Square Plumecocq : en Premier plan « les trois grâces et l’amour », en arrière plan la piscine.

En fin de compte, Maire, municipalité, riverains, tout ce monde est tombé d’accord sur un nouveau projet : L’EPHAD serait transféré le long du canal de l’Escaut et les deux squares subiraient une cure de rajeunissement qui allait transformer ce quartier de la ville.

Les travaux commencèrent en Novembre 2013, Ils sont quasiment terminés en cette fin juin 2014.

Le Rieur est de retour, il peut désormais jouer avec l’eau qui jaillit de sa fontaine remise en eau. Un vaste plan d’eau redonne un air de campagne à cette plaine de Mons qui se trouvait à une époque « hors les murs ».

DIGITAL CAMERA

Regardez la photo ci dessous, vous trouverez des ressemblances ! .Qui a inspiré l’autre ?

Il s’agit d’une sculpture de Léon Gobert (1869-1935) que l’on peut voir dans les jardins du Mayer de la ville de Mons (Belgique)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nom de l’œuvre: Le Ropieur

 

–>§<–

Fin de l’article 

Compléments d’informations sur Félix Desruelles :

Cette année beaucoup de villes commémorent le conflit 14/18. Si vous visitez le musée de la grande guerre à Péronne vous y découvrirez une autre œuvre de Félix Desruelles : La Paix armée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 La statue de Jean Baptiste Carpeaux, œuvre de Félix Desruelles , vient de subir un nettoyage (Juillet 2016), On peut maintenant la photographier.Voir ci dessous.

J.B. Carpeaux par Félix Desruelles

 ->§<-

 

 

 

LICENCE  CC-BY-NC-SA  Licence Creative Commons
Les photos personnelles de ce blog sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Pour les autres photos et illustrations: les sources sont citées.

22 juin, 2014 à 20 h 07 min


6 Commentaires pour “-12-Valenciennes: Le Rieur est de retour”


  1. L. Jean René écrit:

    J’ai retrouvé la 2ème statue par hasard aujourd’hui! on la voit quand on longe en voiture le parc par le boulevard, un peu après avoir laissé sur la gauche la tour de la Dodenne. Je n’avais donc pas rêvé (lol) C’est un personnage qui vient d’être arrosé (un enfant de sexe féminin?)

    Répondre

    • hanwide écrit:

      Merci jean René pour cette intervention, vous êtes un correspondant très assidu.
      Je ne suis toutefois pas convaincu par votre suggestion , en effet le Rieur est une œuvre de Félix Desruelles ,tandis que la statue dont vous parlez , »La Faunesse » est une œuvre de Vendémiaire Pavot.
      C’est vrai que son attitude fait penser à un jeu de plage entr-enfants. Elle ferait un bon partenaire de jeu au Rieur.
      Certains trouvent même qu’elle attend un ballon qui va lui tomber dans les mains.
      Vous retrouverez la photo de la Faunesse en cliquant ici (article de ce blog portant sur la rue Askièvre)
      Encore merci pour votre participation.
      Georges

      Répondre

  2. L Jean-René écrit:

    Le rieur n’avait-il pas, à l’origine, son « compère » sous l’aspect d’un personnage se protégeant de l’arrosage dudit rieur ? Où se trouve à présent cette statue, qui, sans son acolyte, n’a plus beaucoup de sens…Dommage !

    Répondre

    • hanwide écrit:

      Bonjour Jean René.
      Je ne connais pas cette histoire de statue en binôme.Toutefois il me semble avoir lu quelque part que le rieur arrosait les passants grâce à un de ses bras articulé occultant l’arrivée d’eau et la faisant jaillir alentour (en riant)c’est tout ce que j’en sais.Peut-être qu’un autre visiteur du blog nous apportera une précision.
      GB

      Répondre

      • Chtidichi écrit:

        Je n’ai jamais connu – ni lu à propos – d’articulation de la statue . Probablement une confusion avec ce qu’elle représente : un facétieux garnement qui arrose(rait) les passants. Une première version (en plâtre) avait orné les fameuses Floralies Valenciennoises de1954, avant que l’actuelle version ne la remplace l’année suivante.
        A signaler que le monument à Carpeaux est aussi de Desruelles.
        photos

        Répondre

        • hanwide écrit:

          -Tout à fait d’ accord avec vous « chtidichi » et je vous remercie d’intervenir pour la deuxième fois dans les commentaires de mon blog
          -J’ai trouvé sur le site flickR de Sébastien Dusart , photographe omniprésent sur le net dés que l’on fait des recherches sur Valenciennes, une description du Rieur extraite de « Bienvenue dans l Athènes du Nord: Petite histoire des statues de Valenciennes » de J.C. Poinsignon qui raconte l’ histoire de cette statue.

          Répondre


Répondre à hanwide Annuler la réponse.