Le Valenciennois au zoom
  • Accueil
  • > art
  • > -16-Art contemporain et/ou Abstraction géométrique dans les rues de Valenciennes

-16-Art contemporain et/ou Abstraction géométrique dans les rues de Valenciennes

1°) préambule

Vous vous  promenez dans les rues, les parcs, sur les  places de Valenciennes et découvrez de nombreuses œuvres artistiques  que vous n’osez  pas appeler « statues » tant vous êtes habitués depuis quelques années à côtoyer les reproductions des statues de nos grands prix de Rome (Carpeaux, Crauk, Patrisse, Brasseur, Raset…etc).

Serait-ce donc des « statues » d’Art Nouveau ?, d’Art contemporain ?, d’Art Moderne, d’Art abstrait ?, d’Art minimal ?

Quelques clics sur internet (Wikipedia, Encyclopédie Larousse, Encyclopaedia Universalis… et il vous devient compliqué de vous y retrouver dans ce vocabulaire de spécialistes  et surtout de trouver une définition, un sens à ces œuvres que vous croisez.  Vous retrouverez les photos d’une partie des ces œuvres dans cet article écrit par un néophyte curieux.

L’association Escaut et Acier a organisé en 2010  un festival de sculpture contemporaine « Escaut. Rives, dérives ». Vous trouverez sur son site un classement alphabétique des artistes, dont certaines œuvres se trouvent à Valenciennes. (cliquer ici.)

Remarque : Des articles du net avancent le nom d’abstraction géométrique pour qualifier ces œuvres, mais il semble que ce terme ne s’applique qu’à des tableaux et non pas à des sculptures. Voir définition Larousse en cliquant ici. Nous admettrons dans cet article, dans un souci de simplification,  que les œuvres que nous découvrons à Valenciennes sont des œuvres d’art contemporain abstraites de formes géométriques. Les abstractions géométriques peintes en à-plat sont devenues des abstractions géométriques dans l’espace.

2°) Promenade dans l’abstrait

Il ne s’agit pas d’un classement alphabétique, c’est le hasard, la curiosité qui ont guidé mon choix. Vous trouverez pour certains artistes  des renseignements biographiques  tirés  du site internet : « Escaut. Rives, dérives » déjà cité dans le chapitre précédent.

->§<-

Équation spatiale 2

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Artiste : Bolivar Gaudin (né en 1932)

Œuvre Acquise par la  ville en 2013, pour remplacer  la première œuvre Équation Spatiale qui avait été vandalisée en janvier 2010. Il s’agit de l’adaptation d’une maquette de 1994.

Implantation : Rue de Famars face à l’auberge du bon fermier, place de la chaussée

Pour en savoir un peu plus sur Gaudin Bolivar cliquez ici (Site : Escaut. Rives, dérives)

Remarque personnelle : Pourquoi le titre  « équation spatiale « donné à cette œuvre ? Il me semble que la réponse pourrait être sous-entendue dans cette phrase, (page 34) du  livre  « L’Essayeur »  écrit en 1623 par Galiléo Galiléi .

« Le livre de l’univers est écrit dans un langage mathématique et ses caractères sont des triangles, des cercles et autres figures géométriques sans les moyens desquels il est humainement impossible d’en comprendre un mot ». (Galilée).

 

->§<-

Cheek to cheek

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Artiste : Roland de Jong Orlando

Site internet : Cliquez ici puis cliquez sur l’image pour voir d’autres réalisations.

Dépôt temporaire de l’artiste en 2013  au profit de la ville de Valenciennes.

Implantation : Jardin Saint Géry (square Watteau).

Matériau : Acier Corten

L’acier Corten  est un acier auto-patiné  à corrosion superficielle forcée, utilisé pour son aspect et sa résistance aux conditions atmosphériques, dans l’architecture, la construction et l’art principalement en sculpture d’extérieur. (source Wikipedia)

Le nom donné par l’artiste est explicite, néanmoins les deux joues ne se rencontrent pas et tendent l’une vers l’autre. D’ailleurs si c’était le cas la sculpture constituée d’un empilement  répétitif d’éléments de formes quasi identiques, (comme le sont les autres œuvres de R de Jong Orlando), ressemblerait à un portique et perdrait ainsi tout son pouvoir évocateur.

Toutefois son emplacement semble mettre en valeur la fontaine Watteau qui se trouve en arrière plan, et si l’on prend la photo dans l’autre sens, c’est la stèle d’Alfred Bottiau (Jehan Froissart remettant ses chroniques à la reine d’Angleterre Philippa de Hainaut) qui l’est.

 

Jardin St Géry_Valenciennes

 

->§<-

HV11 de Nicolas Sanhes

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Artiste: Nicolas Sanhes

Construction  gigantesque de 3,5  Tonnes de poutrelles  qui défie les porte-à -faux en reposant uniquement sur 3 points. Il ne s’agit pas d’un assemblage désordonné de poutrelles mais  d’un montage bout à bout d’éléments qui délimitent  un espace en une unique ligne brisée.

Emplacement : Rond-point de la place Cardon.

Selon Nicolas Sanhes né en 1965 à Roubaix « réaliser une  sculpture c’est agencer  l’espace, créer l’espace, transformer l’espace dans le milieu, induire une relation avec un objet, induire une réflexion avec le spectateur … ».

« A première vue, cela peut vous apparaître comme un assemblage de lignes désordonnées, en réalité, c’est tout son contraire, c’est de ces ajustements précis que la sculpture trouve son énergie et sa dimension d’œuvre ».(N.Sanhes)

Pourquoi  HV11 ?

Explications

 H La structure de l’œuvre est constituée de poutrelles de profil  H.

 V  Ville de Valenciennes

11  correspond à 2011, l’année de la rencontre des protagonistes du projet.

On pourrait croire que la sculpture est constituée de tubes carrés soudés, mais en fait il s’agit de poutrelles H fermées.

Principe de construction :

HV11

Croquis perso réalisé avec Word 2007 (Mode opératoire : cliquez sur les onglets – Insertion- Formes-Nouvelle zone de dessin-Insertion formes-Lignes-Forme libre-Effet 3D-Remplissage de la forme. puis après un copier, collez votre image dans un traitement d’image et sauvegardez en jpeg)  à vous d’essayer.

Il s’agit bien de fer H fermé, mais  regardez ci-dessous  le reportage de la construction de HV11 pour vous en persuader: Source You-tube  https://www.youtube.com/watch?v=JoEJ9_Ga-H4.
Vous trouverez des Photos prises par le photographe Patrice Leterrier   pendant la construction d’ HV11 en cliquant ici

->§<-

Le couple

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Artiste: Eugène Dodeigne ( décédé le 24 décembre 2015) à 92ans

Matériaux : Granit noir de Soignies prenant parfois, selon l’éclairage, des reflets bleutés.

Implantation de l’œuvre à Valenciennes : Place du marché aux herbes (Face à la poste).

Don du SITURV.

Eugène Dodeigne, né le 27 juillet 1923 à Rouvreux (Sprimont, province de Liège) et mort le 24 décembre 2015 (à 92 ans) à Linselles, est un sculpteur français ayant vécu et travaillé à Bondues (Nord-Pas-de-Calais). Source Wikipedia

« En 1968, il se consacre à une série de sculptures alliant de façon inédite les surfaces lisses et les volumes irréguliers de la pierre éclatée. ».

Source biographique cliquez ici

D’autres monolithes se retrouvent à Lille, à Douai, Villeneuve d’Ascq, Roubaix et dans le monde entier.

->§<-

Juste construction

Juste Construction-Alain Valtat-Place du 8 Mai 1945-Valenciennes

Artiste : Alain Valtat

Mécénat culturel de la Caisse d’ Épargne Nord France Europe et du mécénat de prestation des établissements Morel Cintrage.

Implantation de l’œuvre : Place du 8 Mai 1945.

D’abord photographe puis grand reporter et réalisateur de courts-métrages Alain Valtat anime  un atelier réputé de sérigraphie dès 1977. Depuis le début des années 80 il travaille le fer. 

 « Les lignes courbes  féminines, répondent aux lignes droites masculines, la douceur caressable aux durs angles à vif ….dans les constructions d’Alain Valtat dont la monumentalité est toujours sous-jacente. » D’après un commentaire  de Fr. Parent/ juin 1992

Source : Biographie d’Alain Valtat sur le site « Escaut. Rives, dérives » Cliquez ici

Diaporama de la réalisation de « Juste Construction » dans les ateliers de Morel Cintrage en cliquant ici

->§<-

La vie, l’eau, la maternité, la renaissance.

La vie_l'eau_la maternité_la naissance  Francesco Giglia. Valenciennes__

Artiste : Francesco Giglia

Œuvre inaugurée en 1994

Matériau : Marbre de Carrare

Implantation : Avenue d’Amsterdam au coin de la rue St Géry

Vidéo

 source youtube: https://www.youtube.com/watch?v=ki8aaopS8lo

« Les  œuvres de Fr.Giglia  sont intemporelles, elles mettent en valeur la perfection physique, la grâce, l’être porteur de vie et la fertilité d’un corps féminin » . Source : Cliquez ici

 

->§<-

Arcane sculptural

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Artiste : Norbert Morage

Implantation  en 2006 :Rond-point des Boulevards Harpignies et Froissart

Du latin arcanum,: « chose cachée, secrète ».

«Le caractère cartésien de ce professeur d’arts appliqués au lycée du Hainaut le porte  vers la géométrie appliquée….. Sa production artistique est étroitement liée à ces rapports entre la nature et la matière. Une part accordée au poids et à la masse caractérise ses premiers totems monumentaux qui ont laissé place, au fil du temps, à des couples, formes organiques épurées, pour s’épanouir ensuite dans une abstraction plus géométrique. »

Extrait d’un article de « La voix du Nord ». Cliquez ici.

->§<-

 Si et seulement si

 Si et seulement si - Pascal Levrague

Artiste: Pascal Levrague Lille 1966

Mécénat: Caisse d’Épargne Nord France Europe

Implantation: Jardin du musée des Beaux Arts de Valenciennes

Acquisition de la ville en 2011

Pascal Levrague (né en 1966) travaille la pierre de Soignies et le granit depuis 2001.

Afin de réaliser ses œuvres, auxquelles le travail de polissage confère une dimension tactile indéniable, il emploie un vocabulaire formel varié qui va de la réalisation de formes souples, donnant l’impression d’une ductilité de la pierre, à des œuvres plus massives attachées à des problèmes de rapports de formes et de rythmes » 

Extrait du site Escaut. Rives, dérives : Cliquez ici

 

->§<-

Le Messager

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Artiste: Gertrude Schoen

Implantation de l’œuvre: Passage recouvrant le lit du vieil Escaut le long de l’ancien Hôpital du Hainaut .

Le musée Gertrude Schoen se trouve à  Laroque Timbaut près de Villeneuve-sur-Lot

« Sculpteur contemporain, Gertrude Schoen privilégie les matières fortes telles que l’acier, l’inox et autres métaux. Élève d’Ossip ZADKINE *dans les années 50, elle a développé un langage intérieur puissant et résolument intemporel. Son œuvre est perpétuellement dans le présent et vers le futur. Dans le Monumental de Gertrude Schoen, il existe un mouvement vers l’univers et vers l’Homme. »

Source de la citation  Cliquez ici

Il penseroso

  * Une sculpture d’ Ossip Zadkine (Smolensk 14 juillet 1890-Paris 25 Novembre 1967) se trouve dans la salle attribuée à l’Art Contemporain du musée de Cambrai.

Il s’agit d’ Il Pensero (1951)  bronze patiné d’après un original en ébène

 

 

 

 

 

 

->§<-

« 1,2,3,4,5 »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Artiste: Norman Dilworth

Norman Dilworth, artiste britannique de l’abstraction géométrique, est né en 1931 à Orrell Wigan, Angleterre. Il vit et travaille à Lille.(source  Wikipedia)

Implantation de l’œuvre : Jardin du musée des beaux-arts.

Matériau : Acier Corten

Acquisition de la ville de Valenciennes en 2010

« Ma méthode de travail passe par le jeu et l’expérimentation. J’assemble des éléments dans un ordre séquentiel, ou des éléments qui ont déjà une relation séquentielle. J’essaie chaque combinaison possible. En utilisant des moyens primitifs et des systèmes simples, j’engendre des structures qui expriment la croissance dans un principe de développement naturel. Je laisse chaque pièce évoluer suivant sa nature dans un système que j’ai préétabli. Je n’interviens pas arbitrairement. Une œuvre, comme l’a dit Kenneth Martin « contient sa propre histoire », elle est le résultat d’une série d’évènements dans un temps donné » explique Norman Dilworth  (Source Wikipedia)

L’œuvre est  réalisée à partir d’1 module assemblé à 2, 3, 4, 5 autres modules identiques, elle pourrait croitre dans les 3 dimensions de l’espace comme le font les cristaux de glace. (Peut-être qu’un matin nous découvrirons que des modules nouveaux se sont agglutinés pendant la nuit).

Principe d’assemblage (ou de « croissance »)

Assemblage de Dilworth.

Croquis perso réalisé avec Word 2007 (onglets : Insertion formes-Nouvelle zone de dessin-insertion formes-lignes-forme libre-effet 3D-Remplissage de la forme.) à vous d’essayer.

Information du 23 Mars 2016

Cambrai -Progression from a cube 2_Norman Dilworth

_

Une autre Œuvre de Norman Dilworth se trouve à l’entrée du musée de Cambrai.

Son titre:Progression from a cube 2

Bien sûr on s’ éloigne de Valenciennes, mais tous les musées de la région méritent d’être visités

.

.

.

.

->§<-

-Revenons à Valenciennes

« Les colonnes » de Michel Karpowicz

Artiste: Michel Karpowicz.

Sculpteur né en 1955 à Escaudain, Diplômé de l’école des Beaux Arts de Valenciennes et de l’école Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris.

Je n’ai pas trouvé le nom de ces colonnes situées à l’entrée de la rue de Famars. L’emplacement correspond à l’entrée de la ville de Valenciennes au moyen-age.

Un cygne, symbole de la ville de Valenciennes, est gravé au sommet de chacune d’entr-elles .Le nom du sculpteur est à peine visible sur les photos  ci-dessous.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour en savoir plus  Voir le site Escaut : Rives, dérives

 ->§<-

FIGUR

FIGUR-Hans Streinbrenner

Artiste : Hans Steinbrenner

Implantation: Square Crasseau .Quartier des Wantiers.

« Hans Steinbrenner (1928-2008) effectue des études d’arts graphiques à l’École des arts décoratifs d’Offenbach entre 1946 et 1949, puis poursuit son cursus à l’École des Beaux-Arts de Francfort jusqu’en 1952. A l’issue de sa formation, il se consacre surtout à la sculpture et ne reprend la peinture qu’au milieu des années 1960. C’est également au début de cette décennie qu’il abandonne définitivement la figuration pour un vocabulaire abstrait basé sur des plans et des volumes disposés orthogonalement »

Extrait du site: Escaut: Rives, dérives

->§<-

L’ Osiau à Beaudelot

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Artiste: Francis Maladry (dit Beaudelot) né à Arleux en 1937

Implantation: Rue de la Nouvelle Hollande (Derrière l’Hôtel de ville)

Acquisition de la ville en 2007.

Remarque : Les pattes de l’ Osiau sont un moulage des mains de l’ artiste.

Vidéo de la bande annonce du film documentaire  : « L’ogre du peintre ».

Bande annonce du film « L’ogre de peintre » documentaire sur l’artiste Francis Beaudelot from Fish and Films on Vimeo.

« Quelle est cette silhouette massive qui traverse la ville avec détermination ?
Ce personnage gargantuesque, presque sauvage, figure familière et dérangeante dans la ville ?
Il se dit que quiconque s’approche de lui se voit immédiatement ensorcelé par sa personne.

Francis BEAUDELOT est un artiste hors normes aux mains énormes. Un jouisseur de la vie qui n’a eu de cesse de la célébrer au travers une œuvre puissante et singulière en marge des courants et des tendances.
Mais, c’est aussi et surtout, un homme libre…
Libre de faire ce qu’il lui plaît. »

 ->§<-

Le géant de fer

Le géant de fer- Claire Mehaddi

Artiste : Claire Mehaddi

Originaire de Bavay

Ce géant installé en hauteur sur un massif du jardin de la Rhonelle dominait depuis 3 jours le boulevard Carpeaux attirant le regard des passants.

La photo le montre descellé car l’exposition organisée par le Frac Nord-pas-de-Calais dans le cadre du festival « Arts plastiques »   s’est terminée ce soir 31 Mai 2016. Dommage qu’elle ne soit que temporaire. Espérons qu’un mécène  conquis par l’œuvre de Claire Mehaddi propose un emplacement définitif à ce géant.

Le Nord/ Pas-de-Calais  n’est-il pas la terre des géants ?

Ci dessous Claire Mehaddi et son Géant (photo prise avec son accord)

Claire Mehaddi et son géant de fer

-§-

Les Éveilleurs

(1998)

Les Eveilleurs.

Artiste : Thierry Dufourmantelle (1953-2010)

Implantation : Entrée de l’École Nationale des Techniciens de l’Équipement. Rue de Roubaix

« L’univers poétique qui est le mien actuellement se situe entre l’abstraction et la figuration : c’est un univers d’évocation. On y trouve des architectures étranges qui évoquent des temples, des châteaux, des bateaux ou des habitats primitifs. »Thierry Dufourmantelle

Né en 1953 à Neuilly sur Seine
De 1971 à 1982, il étudie aux Beaux-Arts de Paris, d’abord l’architecture pendant quatre ans puis la sculpture, avec CESAR, LEBEL et WALBERG. 
En 1984, Lauréat de la Casa Velasquez, section sculpture, il part vivre deux ans à Madrid et surtout à Palma de Majorque. En utilisant de façon originale l’acier, le bois flotté et les ciments, il met au point diverses techniques qui renouvellent sa façon d’aborder la sculpture. 
Entre 1986 et 2000, Thierry vit de sa sculpture et expose tant ) l’étranger (Autriche, Espagne, USA) qu’en France (Musée des Arts Décoratifs, Galerie Gérard Lauby, Galerie Marc Espinosa, Galerie Pierre Nachbaur, Galerie Ackka Valmay, Abbaye aux Dames de Saintes, …). Il réalise un certain nombre de sculptures monumentales (Antony, Ramatuelle, Valenciennes) et de fontaines (Montpellier, Luberon). 
Il travaille aussi régulièrement avec le monde du théâtre à travers ses sculptures scéniques. 

Source:Fondation François Schneider

http://www.fondationfrancoisschneider.org/une-oeuvre-a-la-loupe/

->§<-

3°) Plan de Valenciennes avec emplacements des sculptures.

 

Voir en plein écran

:-) Vous pouvez « zoomer » la carte avec les touches + et -  situées à gauche et vous déplacer dans la carte après un appui maintenu sur le clic gauche.Vous pouvez cliquer chaque « épingle » de la carte pour faire apparaitre la photo de l’œuvre.

 

4°) Fin de l’article

Les œuvres photographiées dans cet article peuvent sembler « déroutantes ». J’ai entendu des commentaires acerbes sur certaines de celles-ci. Étant néophyte en la matière je me suis bien gardé d’émettre des critiques au long de cet article. Je me suis juste contenté de reproduire les avis, trouvés sur le net, de spécialistes de l’abstraction géométrique.

J’ai placé de nombreux liens cliquables qui permettront à certains d’approfondir le sujet ou de mieux connaitre les artistes.

PS.

-J’ai oublié de photographier l’immense œuvre E=MC² de Mark Di Suervo qui se trouve à la sortie de Valenciennes au rond-point de l’autoroute de Lille, mais vous pouvez retrouver une partie des ses œuvres en cliquant ici.

 

->§<-

Les photos  de cet article  sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International 

Licence Creative Commons  CC BY-NC-SA 4.0

Licence Creative Commons

 

20 janvier, 2016 à 17 h 05 min


2 Commentaires pour “-16-Art contemporain et/ou Abstraction géométrique dans les rues de Valenciennes”


  1. Lola écrit:

    J’adore ce blog, j’ai lu tous les articles, c’est passionnant ! J’ai hâte de lire les prochains articles!
    Je cherche des renseignements concernant la rue de la digue, la rue de l’hôpital du siège. Je voulais savoir si on peut considérer que ça appartient au quartier faubourg sainte Catherine …? Dans ces rues là, on peut voir l’allée des soupirs. Mes grands parents m’ont dit que là où ça parle de soupirs, c’est plutôt du  » dernier soupir » par exemple, c’est le chemin pour se rendre à l’exécution des condamnés à mort. Ou alors est ce que ça parle de soupirs plus « heureux », et c’était une allée fréquentée par certaines femmes?
    Si vous avez certaines infos ou anecdotes, je suis preneuse !
    Continuez votre blog, je suis fan :-)
    Cordialement
    L.

    Répondre

    • hanwide écrit:

      Vos compliments me touchent beaucoup, je voudrais répondre à vos questions très pertinentes, mais hélas j’avoue n’avoir aucune réponse (pour l’instant) à vous apporter. Je ne suis nullement un historien mais un curieux qui se promène, l’appareil photo à portée de main, et qui mitraille les plaques de rues, les statues, les éléments d’ architecture et qui passe toutes ses soirées à « farfouiller » internet pour y pêcher des informations pouvant compléter les photos.
      Je questionne également les bibliothèques européennes: Allemande, Belge, Anglaise, Canadienne, Espagnole,( à un moment ou à un autre ces troupes ont occupé notre région) et bien sûr le patrimoine numérique de la bibliothèque de Valenciennes. Ce qui fait que mes articles sont très longs à écrire. Je cite également toutes mes sources de façon à ce que chacun puisse approfondir les sujets traités.
      J’adore les anecdotes, vous aussi je suppose, je vous propose donc d’ ouvrir un autre de mes blogs qui traite de quelques villages du Hainaut Français.
      lien:
      http://hannoniensis.unblog.fr/
      Beaucoup de travail également
      Cordialement
      Georges Biron

      Dernière publication sur Les villages du Hainaut Français : -6- Estourmel

      Répondre


Répondre à Lola Annuler la réponse.